L'écomobilité avec Carapatte et Caracycle !


En France, un déplacement sur deux en voiture fait moins de trois kilomètres. Sept enfants sur dix sont déposés à l'école en voiture. Un enfant sur six est concerné par l'obésité. Les transports représentent le premier facteur d'émission de gaz à effet de serre.


Une démarche bénéfique pour tous !
Dans ce contexte, Carapatte et Caracycle apparaissent comme des alternatives adaptées et simples à mettre en oeuvre. La démarche est bonne pour les enfants par son côté convivial. C'est positif sur le plan de la santé, car marcher ou pédaler participe à la lutte contre l'obésité. C'est également un facteur de socialisation, pour les parents et les enseignants, avec le développement de vraies solidarités. C'est aussi bon pour la planète, la limitation des déplacements en voiture en ville engendrant une réduction des émissions de CO2 et autres polluants locaux.

Comment ça marche ?
Tous les élèves d'élémentaires sont susceptibles de participer à ce projet d'écomobilité. Ils se rendent à l’école et en reviennent le soir en groupe encadré par des adultes formés à cet effet. Un horaire précis et des points d’arrêt sont définis, que chacun doit respecter.

L'exemple châtelleraudais.
Depuis quelques années, Châtellerault, dans la Vienne, illustre au quotidien cette prise de conscience écocitoyenne. Sous couvert du service Education de la Ville, une démarche d'écomobilité a ainsi été mise en oeuvre pour les écoliers. Une opération conçue en partenariat avec les acteurs locaux du monde de l'enseignement, les parents d'élèves, l'association Châtell'route et l'Ademe. Ce travail d'équipe étant la clé du succès de cette opération, la ville de Châtellerault, à travers ce site Internet, a décidé de partager avec vous son expérience et vous propose d'aborder tous les points nécessaires à la réalisation d'un tel projet.

Vous y trouverez une vidéo en plusieurs modules qui retrace les différentes étapes et points particuliers de cette démarche d'écomobilité. les 10 étapes du projet en vidéo